Bordeaux est-il taillé pour la ligue des champions ?

Publié le par Poujal


Après avoir battu Nancy dans des conditions plus que discutable, les girondins de Bordeaux se retrouvent second du classement de Ligue 1. Ils possèdent 6 points d’avance sur le troisième et ont 9 unités de plus que l’OM, le quatrième. La qualification pour la ligue des champions est en bonne voie.


Depuis trois ans, Bordeaux gagne, Bordeaux joue la coupe d’Europe mais Bordeaux ne plaît pas. Avec l’aide de son ex-technicien brésilien Ricardo, l’équipe girondine s’est construit une réputation ultra défensive. Cette tactique s’est avérée payante puisque l’équipe a terminé par deux fois dans le haut du classement. Nul doute que la qualité de la Ligue 1 les y a aidés.

 

Cette année, l’arrivée de Laurent Blanc a quelque peu bouleversé les habitudes du club. Prônant le jeu vers l’avant et se tournant vers une tactique offensive, le président a redonné le sourire aux supporters et à beaucoup de joueurs bordelais. Mais les récentes performances nous font méditer sur certains travers qui pourraient resurgir. Les girondins rééditeront-ils  leurs piteuses performances de la ligue des champions 2006-2007 ?

 

Plusieurs éléments me font penser qu’une nouvelle épopée européenne serait complètement différente. Laurent Blanc a réussi à inculquer un jeu offensif avec des passes courtes et une provocation des attaquants. Là ou Ricardo demandait à ses joueurs de défendre et à dégager pour garder le score.

 

Le recrutement estivale 2007 a été une très bonne cuvée. De bons joueurs français ont été préférés à des sud-américains inconnus. Les échecs successifs des Chrisitian, Deivid et Perea ont été retenus. Alou Diarra, Mathieu Chalmé sont des joueurs de caractère et ont su inculquer la gagne à leurs coéquipiers.

 

Enfin l’avènement d’un buteur de qualité. Fernando Cavenaghi a mis du temps à revenir à son meilleur niveau. Acheté à prix d’or, aux alentours des 10 millions d’euros, l’argentin est devenu incontournable. Buteur d’exception, il remplace Pauleta dans le cœur des supporters bordelais. L’attaque bordelaise est d’ailleurs un atout non négligeable pour les girondins. Chamakh, Bellion et même le jeune Obertan peuvent épauler Cavenagol à la pointe de l’attaque. Nul doute que ces joueurs se connaîtront encore mieux l’an prochain.

 

Il faut maintenant que Bordeaux assure cette place qualificative en ligue des champions. Et nous verrons si les qualités entrevues cette saison ne sont pas que des lueurs passagères.

Publié dans Sport

Commenter cet article