Marseille dompte Lyon

Publié le par Poujal

En clôture de la 32e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a réussi l’exploit de venir à bout de l’Olympique Lyonnais. Euphoriques, les Phocéens l’ont emporté avec l’art et la manière, sur le score de trois buts à un.


S’ils nourrissaient encore l’espoir de finir champions de France, les Girondins de Bordeaux ont assurément été confortés dans leurs ambitions, dimanche soir en assistant en tant que spectateurs à l’affrontement opposant leur prédécesseur et l’un de leurs poursuivants au classement. En faisant tomber l’OL, et ce pour la deuxième fois de la saison, Marseille a, en effet, rendu un grand service au club de l’Aquitaine. Néanmoins, la bande à Gerets, si elle relance la bataille pour le titre, réalise également une très belle opération pour soi-même. Grâce à un duo Cissé-Niang incroyablement efficace, et à un rendement collectif bluffant de part sa productivité, les Olympiens signent un succès important dans la course à la Ligue des Champions qu’ils se livrent avec Nancy. Ils confirment, en outre, leur prometteur regain de forme, consécutivement à un frustrant mois de mars



Le Vélodrome attendait beaucoup de cette affiche de Ligue 1. La 1ère mi-temps n’a déçu personne. C’est l’OL qui se procure la première occasion du match. Grosso déborde sur le côté gauche et adresse un centre parfait pour Fred qui rate complètement sa tête (4e). Mais un fait de jeu vient déstabiliser l’ossature lyonnaise. Toulalan se blesse tout seul sur un tacle et cède sa place à Kallstrom. Déboussolés, les lyonnais laissent la possession de balle aux marseillais. A la 14ème minute, Akalé déborde sur son côté droit et centre en retrait pour Nasri, seul au point de penalty. Le « minot » olympien rate et écrase sa frappe qui passe à côté du cadre. Les olympiens prennent peu à peu confiance en eux avec un jeu collectif bien huilé. Akalé, très bon ce soir, lance en profondeur Nasri sur le côté droit. L’international français centre en retrait pour Cissé qui enchaîne contrôle frappe avec une rapidité impressionnante. Sa frappe trouve les filets de Coupet (26e). Puis l’OL subit une nouvelle sortie prématurée. Dans un duel serré, Fred se fait marché involontairement dessus par Cana. Le brésilien est obligé de laisser sa place à Ben Arfa. Les olympiens profitent de ce flottement pour alourdir le score. Akalé lance Cissé dans la surface qui perd d’abord le ballon mais tacle rageusement pour centrer sur Niang. Le sénégalais arrive à toute vitesse et crucifie du gauche Coupet (27e). Cissé fait la différence sur les deux buts marseillais et retrouve peu à peu son niveau international. Puis Lyon reprend le ballon et produit enfin son jeu. Premières alertes, quelques coups francs de Juninho frôlèrent le but de Mandanda. L’OL persévère et, sur un énième coup franc du brésilien, Cana, à la lutte avec Boumsong, marque contre son camp (47e). Lyon accentue sa domination et une minute plus tard, sur un corner lyonnais, Bodmer coupe le ballon au premier poteau qui oblige Mandanda à se détendre magnifiquement. La première mi-temps s’achève sur cette action. Les deux équipes ont effectué un excellent premier acte avec une grosse débauche d’énergie.



Le second acte reprit sur la même intensité. Dès la 46ème minute, Akalé rentre dans l’axe et déclenche une frappe à 20 mètres que Coupet arrête d’une belle détente. La réaction lyonnaise ne tarde pas et après une remise de Juninho, Mandanda devance Ben Arfa d’une sortie prompte (47e). Le match ne baisse pas en qualité. Et sur un corner bien tiré de Cheyrou, Niang décroise sa tête et laisse Coupet scotché sur sa ligne (54e). Un avantage que les lyonnais ne parviendront jamais à rattraper. A la 63ème minute, Govou déborde côté droit et centre en retrait pour Bodmer qui frappe instantanément. Son tir est contré par Bonnart puis repris par Keita qui rate le cadre à 3 mètres des buts. Les attaquants de ce match nous donnent un spectacle de haute volée. Sur une transversale de 30 mètres de Grosso, Govou se met en position de frappe mais il est repris in extremis par un Cana courageux (76e). Zenden réplique d’une frappe bien appuyée à la 81ème minute de jeu. Les dernières minutes de la rencontre permirent d’apprécier le show Mandanda. Tout d’abord, le portier olympien sortit une frappe de Kallstrom d’une magnifique parade (85e). Puis il dégagea une frappe de Govou à bout portant, restant bien sur ses appuis (88e). Une équipe marseillaise complète remporte logiquement ce match face à un leader lyonnais qui n’a pas démérité.



L’OM reste dans la course pour une qualification en ligue des champions. Dans un match magnifique, les olympiens ont battu les lyonnais et sont les seuls cette saison à glaner 6 points contre le leader. 30 tirs, de l’intensité, un arbitrage parfait : la Ligue 1 ne redemande que ce genre de match.

Publié dans Sport

Commenter cet article

bixente 12/04/2008 17:02

Trop fort l'ami, tu sais que t as de l'avenir dans le journalisme ? a tres plus

pedret 11/04/2008 16:59

allez l'om!!!qu'est qu'on leur a mit au tata lyonnaises.bisous ma poule

axel 10/04/2008 14:48

en faisant tomber l'OL pour la DEUXIEME fois de la saison, seule équipe de L1 a l'avoir fait cette année!! vive l'OM :)