Quart de finale de coupe de France: Paris a eu un mal fou

Publié le par Poujal

 

Dans un match pauvre en occasion, Paris élimine Carquefou, équipe de CFA2, lors du dernier quart de finale de coupe de France (0-1). L’équipe de la capitale s’en est remis une nouvelle fois à son attaquant Pauleta. Le portugais marque son 28ème but en coupe de France et libère son équipe, insipide jusque là. L’aventure s’arrête pour Carquefou qui a ravi les 36 000 spectateurs de La Beaujoire.

 

Pour ce dernier quart de finale de coupe de France, le petit poucet Carquefou accueille le club de la capitale, en difficulté en Ligue 1. Tombeur respectif de Nancy et de Marseille, Carquefou rêve de devenir le premier club de CFA2 à atteindre le stade des demi-finales. La coupe de France est une bouteille d’oxygène pour les amateurs, en difficulté dans leur poule de CFA2. Les parisiens espèrent quand à eux remporter une autre coupe de France. Mal en point en championnat mais spécialistes des coupes nationales, les hommes de Paul Le Guen se sont finalement qualifiés par le plus petit des scores. Ils peuvent rêver d’un doublé coupe de France-coupe de la Ligue.


Le match débute dans une ambiance exceptionnelle, digne des plus grandes affiches de Ligue 1. Le PSG joue la carte des jeunes en n’alignant que peu de cadres. Commettant de nombreux déchets techniques, les remplaçants parisiens eurent du mal dans une première mi-temps de niveau très moyen. La première frappe du match intervint à la 17ème minute par l’intermédiaire de Makiese. L’équipe de Carquefou fit jeu égal avec les parisiens pendant les vingt premières minutes. Mais petit à petit, les protégés de Denis Renaud reculent et subissent un peu plus le jeu. Le PSG accélère timidement, provoque quelques centres dangereux qui ne posent toutefois aucun problème à Joinel, le portier de Carquefou. Costauds dans les duels, le petit poucet rompt mais ne plie pas. Ils mettent même le doute aux parisiens qui se révèlent incapable de pousser leurs actions. Les brésiliens Everton et Souza sont quasi-inexistants. La timide jeunesse parisienne contraste avec les amateurs rageurs de Carquefou que sont les Zeibidi et Le Paih, très en vues ce soir. La mi-temps se finit sur ce score vierge.


De retour des vestiaires, les joueurs de Carquefou continuent sur leur lancée. Sur un long ballon en profondeur, Makiese ne peut ajuster son tir bien repris par la défense parisienne (46e). Deux minutes plus tard survint le premier tir cadré parisien. Une frappe extrêmement molle de Sankharé qui reflète la pauvreté du jeu parisien de ce soir. Défensivement, les joueurs de Carquefou livrent un match de haute volée. Présents dans les duels, les amateurs sont complémentaires dans leurs déplacements défensifs. La seconde mi-temps se résume à un âpre duel au milieu de terrain. Sur un coup-franc de Souza, Boli est surpris de se retrouver en bonne position et tire au dessus des buts de Joinel (75e). L’équipe de CFA2 perd un peu en intensité et physiquement, les joueurs sont en difficulté. Et c’est à ce moment que le PSG ouvre la marque. Sur un centre d’Armand, le ballon dévié par Moreau atterrit sur la tête de Pauleta qui libère son équipe et fusille Joinel. L’aigle des acores, entré en jeu en seconde mi-temps, libère une nouvelle fois son équipe. Dans les derniers instants de la partie, les joueurs de Carquefou jettent toutes leurs forces. Sur un corner frappé côté droit, Alonzo sauve son équipe sur une tête de Mauget (87e e) et se voit tout heureux que Ndoye rate sa frappe en suivant. Les montées de dernière minute du portier de Carquefou n’y changera rien, Paris se qualifie sur le plus petit des scores.


Paris élimine sans briller l’équipe amateur de Carquefou. Pauvre dans le jeu, les jeunes n’ont pas profité de la confiance de Paul le Guen pour montrer leurs qualités. Mais l’essentiel est acquis : Paris disputera une nouvelle demi-finale, renfonçant son statut d’équipe de coupe. Les joueurs de Carquefou quitte la compétition par la grande porte. Après un joli parcours, ils vont pouvoir se concentrer sur leur priorité qui reste le maintien en CFA2.


Romain Poujaud


Carquefou – PSG : 0-1

But : Pauleta (77e) pour le PSG

Publié dans Sport

Commenter cet article

elodie 18/04/2008 12:27

quand je pense a cet imbecile d'Anglish qui pensait que Bordeaux etait une vielle equipe de 4eme division et disait que Paris etait enorme...jajaja (rire malefique)Que faire d'autre que sortir de ses gons quand on est une petite bordelaise...