Handball : plusieurs êtres vous manquent

Publié le par Poujal

L'équipe de France féminine de handball vient d'être éliminée dès le premier tour de l'Euro 2008. Battues lors des trois matchs de poule, les handballeuses tricolores sont en pleine restructuration. Pecqueux, Wendling, Nicolas ont quitté le navire et le sélectionneur Olivier Krumblotz doit composer avec une nouvelle génération.

Irresistibles lors des derniers Jeux Olympiques de Pékin, battues seulement en quart de finale par la Russie après prolongation, les handballeuses ont bien du mal à retrouver leur jeu si flamboyant. La faute à un renouvellement de joueuses où les leaders manquent à l'appel.


La capitaine Raphaëlle Tervel résume le constat : «Les grandes équipes, ça se bâtit aussi dans la douleur» déclarait-elle juste après l'élimination des Bleues. L'Euro des joueuses d'Olivier Krumboltz n'a pas été si catastrophique que cela. La France s'est inclinée (24-23) lors de son premier match face aux Danoises. Bien entrées dans la parti, elles ont pêché dans les dernieres conservations pour finalement être dépassées d'un petit but. Deux jours plus tard, elles concèdent un nouveau revers (25-30) face à la Roumaine. Sur ce second match de poule, elles n'ont fait jeu égal avec les Hongroises qu'un petit quart d'heure. Pratiquement éliminée, les Bleues perdent une troisième fois en trois match face à la Hongrie (29-26). La faute à de nombreux poteaux carrés et à «une défense beaucoup trop molle» dixit le sélectionneur Olivier Krumboltz.

C'est donc déçues et amères que les Bleues quittent cet Euro. Les satisfactions sont minimes. Nina Kanto, excellente contre les Hongroises (7 buts à 7/8) et Raphaëlle Tervel sont bien seules à émerger de cette équipe. Mais n'oublions pas que cette équipe n'a eu que quelques jours pour se préparer. Un groupe comme celui championne du monde en 2003 ne s'est pas forgé en une semaine. Mais la route qui mène aux futures victoires reste énorme.

Nostalgique, je vous mets en ligne une vidéo de la finale électrique France-Norvège lors des championnats du monde de 2003 :

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sportif_imbecile 11/12/2008 06:55

Bin tiens! c'est bien vrai que malheureusement les années se suivent et ne se ressemblent pas. Mais si on pouvait gagner tout le temps, je crois bien qu'on finirait pas s'ennuyer...