Le monde du sport touché par la crise économique

Publié le par Poujal

2008 aura vu l’effondrement d’un système financier capitaliste et mensonger. De nombreux secteurs liés à cette économie de marché sont touchés par la crise. Le sport ne fait pas exception. Il entre en 2009 dans une année qui s’annonce des plus difficiles. « Le monde du football va être touché de plein fouet par cette crise » annonce un professionnel du sport-buisness souhaitant garder l’anonymat.


Est-ce que le sport le plus populaire au monde peut être affecté par cette crise ?


AIG, leader mondial de l’assurance et des services financiers, a été durement touché. L’entreprise américaine vient d’être nationalisée et connaît actuellement des journées noires. Or, AIG est le principal actionnaire du club de Manchester United. Comme de nombreuses grandes entreprises liées elles-aussi aux clubs européens de foot. Colony Capital pour le PSG, Dexia pour le FC Bruges  ou encore la banque ABN-AMRO sponsor officiel de l’Ajax d’Amsterdam. Toutes touchées par le crash, ces banques et entreprises seront moins à même d’investir dans le football car leurs propres jours sont comptés. Nous devons nous attendre à moins d’envoler d’argent lors du prochain mercato, crise oblige. En un sens, ce n’est pas plus mal.


Le sport automobile, premier fusible disjoncté


Le 5 décembre dernier, Takeo Fukui, président de Honda Motor, annonçait le retrait du constructeur Honda de la Formule 1 en raison de la crise économique : «Honda va se retirer de la Formule 1 et 2008 sera sa dernière saison». La crise des subprimes a touché de plein fouet les industries automobiles. General Motors est à deux doigts de déposer son bilan. La Formule 1, épreuve automobile de prestige, ne doit pas devenir un fardeau pour certains constructeurs. Son coût devient si élevé qu’Honda a préféré se retirer pour éviter de perdre trop d’argent.


A l’instar de la Formule 1, le Rallye WRC paie aussi les conséquences de cette crise planétaire. Le championnat du monde des rallyes a vu aujourd’hui l’écurie japonaise Suzuki suspendre ses activités : «Afin d'assurer son avenir, la compagnie a décidé de revoir chaque branche et de se concentrer sur ses premiers métiers dont la fabrication, les technologies et le développement de nouveaux moteurs. En conséquence, Suzuki suspend ses activités WRC dès 2009 » annonce un communiqué de presse. Citroën, Ford ont pour le moment confirmé leur participation pour la saison prochaine, mais pour combien de temps ?


Stade ou Télé ? Ça dépend du prix du billet


Le sport est en danger. Les prix flambent, la confiance dans les banques diminue. La population mondiale voit son pouvoir d’achat ralentir et donc ses loisirs amputés. Le sport a besoin de ses sportifs, spectateurs et autres dirigeants. Leurs investissements et leurs passions sont la base essentielle du sport, qu’il soit professionnel ou amateur. Car c’est aussi l’amateur qui est touché. Les licences, cotisations et autres rentrées d’argents deviennent parfois trop cher pour ces sportifs volontaires. Eux qui adorent supporter leurs idoles ou simplement apprécier un joli match de rugby.


Les prix dans les stades ne vont certainement pas baisser. La vente des droits de retransmission ne connaîtra pas d’augmentation. Qu’on déteste le sport-buisness ou qu’on soit fan des méthodes Guazzini, l’argent régit aussi le monde du sport. Mais cet univers est en train de flancher, la faute à un monde financier dénué de tout respect. Ce respect, qui doit être à la base du sport mondial, et qui manque cruellement à certains dirigeants.


Et vous, pensez-vous qu’argent et respect puissent cohabiter dans le sport ?

Publié dans Sport

Commenter cet article

Lucarne 24/12/2008 15:28

Le sport a besoin de spectateurs, dis tu.
Un peu par provocation, j'aurais tendance à dire que non. Le sport pro a besoin de consommateurs (voir ce qu'on appelle un stade moderne). Et de ce coté, je ne pense pas qu'il soit vraiment en danger.
Ensuite concernant le respect et l'argent : oui je pense que les deux peuvent cohabiter. La preuve, ils co-existent en foot depuis plusieurs décénies. La seule chose qui a changé, ce n'est pas tant la morale financiere, mais la morale des joueurs (on parle d'amour du maillot ?).

kristel 16/12/2008 13:55

Argent et respect me semble 2 mots opposés en ce moment, au regard de l'actualité et ce, pas que dans le monde sportif. Très bon article Romain!!