La coupe de France, "Je t'aime moi non plus"

Publié le par Poujal

Ce week-end, les 16èmes de finale de la coupe de France se joueront aux quatre coins de l'hexagone. Longtemps adulée par les clubs professionnels, cette compétition est devenue une plaie pour la majorité des équipes de Ligue 1. Entre le froid d'hiver, les matchs contre des amateurs et la nonchalance ambiante, les joueurs pro ne sont soit disant "plus motivés par cette compétition". Cependant, la coupe de France semble revenir en force. Au grand bonheur du public français.

"La coupe de France est la plus belle des compétitions" disait Just Fontaine. Ancrée dans les mœurs du football français, la coupe de France a pour but de faire participer tous les clubs qu'ils soient amateurs ou professionnels. Elle génère un esprit particulier, une odeur d'épopée. Les récents exploits réussis par les équipes amateurs comme Calais ou Carquefou ont passionné les Français et le monde du sport amateur. Eliminer une équipe professionnelle, jouer contre des joueurs connus : tel est le rêve de chaque footballeur de ligue ou de district.


Equipe Bis

Les années 2000 ont vu une fulgurante ascension des éliminations d'équipes professionnelles par des amateurs. Un simple exploit ? La ligue 1 a, à cette époque, mis de côté cette coupe de France. Faisant jouer leur équipe bis quand ce n'était pas les -18ans, les entraineurs ont préféré se concentrer sur leur championnat respectif. La finale au Stade de France n'étant que leur dernier des objectifs. Pourquoi un tel rejet ?

Primo la coupe de France qualifie le vainqueur pour la coupe de l'UEFA. Compétition européenne de bas étage qui est devenue la roue de secours de la Ligue des Champions. Deuxio : elle ne rapporte pas autant d'argent qu'une qualification pour la Ligue des Champions. Tertio : une équipe professionnelle doit jouer sept matchs pour pouvoir remporter le trophée, beaucoup trop pour de nombreux entraineurs français qui voient leurs postes menacés en championnat.

Respect, un mot qui tend à disparaitre

Il y a d'autres raisons : la motivation de jouer contre des amateurs, les premiers tours hivernaux etc. Mais lorsqu'on est joueur de foot professionnel, on se doit de respecter n'importe quel adversaire. L'équipe amateur en face, avec ses joueurs passionnés par leur sport et qui s'entrainent deux fois par semaine tard le soir. Le respect, un mot qui tend à disparaître dans ce sport buisness. En guise de consolation, on sent depuis deux ans, la cèlèbre coupe de France revenir en grâce auprès du football professionel. Les amateurs aprécieront.

Publié dans Sport

Commenter cet article

sportif_imbecile 04/03/2009 08:58

Moi aussi, je suis un peu nostalgique en voyant la coupe de la ligue remporter plus de succès. Surtout en voyant les girondins peu motivés par elle. Et ce, alors même que le principe de débuter la coupe de France chez les amateurs en fait sa beauté. Rendez nous notre coupe qui nous a tant fait rêver quand nous étions des gamins !