Le cyclisme peut-il encore se sauver ?

Publié le par Poujal

Jeudi 5 février. Entre la grève des enseignants-chercheurs et le discours attendu du président de la République, deux nouvelles sportives tombent. Un cycliste belge, Frederiek Nolf, vient d'être retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel en pleine compétition du tour du Qatar. Quatre heures après, c'est Christophe Dupouey, ancien champion du monde français de VTT, qui s'est suicidé à Tarbes. Condamné pour dopage, le vététiste était en dépression.



Le dopage fait des ravages. Biaisant le côté sportif du vélo, il est aussi facteur de maladies et de morts humaines. Les décès dûs à cette tricherie ne se comptent plus. Et le cyclisme est le premier sport touché. Enjeux économique, performances sportives ou simple volonté personnelle : la pratique dopante est liée à de nombreux facteurs. Comment tenir trois semaines, enchainer les étapes de 200km à plus de 50km/heures, sans avoir recours à des produits dopants ?


Circulation de seringues


C'est la question que se posent les organisateurs du
Tour de France. Eux qui ne sont pas exempts de tout reproche dans la circulation de seringues. Entretenant le mythe Tour de France, la lutte antidopage se cherche toujours des leaders. Et quand ils sont trouvés, comme le docteur Jean-Pierre de Mondenard, ces personnes sont démises de leurs fonctions au sein de la grande boucle.

Sur cette question du dopage lié au Tour de France, je vous renvoie au dernier chapitre du livre :
La face cachée de L'Equipe de David Garcia. Outre l'enquête sur les "liens familiaux" qu'entretient la famille Amaury, propriétaire du journal, avec ASO (Amaury Sport Organisation), organisateur de la course, le chapitre met en lumière quelques affaires de dopage. De l'affaire Festina en passant par les victoires suspectes de Laurent Jalabert, le livre rend grâce à Damien Tessiot, grand spécialiste du dopage.

Enjeux marketings et financiers


Le dopage aura du mal à disparaitre du sport.
Les enjeux financiers et marketing prennent le pas sur le côté sportif. Les performances individuelles rapportent gros et les seringues deviennent les meilleurs amis des sportifs. Alors messieurs les responsables, prenez vos responsabilités et organisez de véritables opérations coups de poings. Une grande lessive s'impose que ça soit en cyclisme, en athlétisme ou en sport collectif.

Publié dans Sport

Commenter cet article

sportif_imbecile 04/03/2009 08:52

Malheureusement, le retour de sa majesté Lance aux affaires et le changement de cap d'ASO n'est pas une bonne nouvelle. Je n'arrive pas à croire comment ce type a autant de pouvoir.
J'ai lu moi aussi la face cachée de l'Equipe et effectivement on voit mieux que le problème est plus vicieux que cela: tout le monde se tient par les c... et l'Equipe, de part son appartenance à ASO, ne peut pas faire autrement que jouer double jeu. Dommage, j'aimais bien les tours de ces dernières années, il y a avait des scandales, des victoires entachées mais on moins cela démontrait d'une réelle volonté à respecter la passion de ceux qui font vraiment vivre le tour: ceux qui sont au bord des routes et sur leur canapé. Et je ne suis pas le seul dans ce cas. C'est juste dommage que les sponsors ne le voient pas de cet oeil...