Des caricatures de presse exposées à Paris

Publié le par Poujal

Jusqu'au 12 avril prochain, se tient à la bibliothèque historique de Paris, une exposition regroupant des caricatures de presse venues de journaux du monde entier. Les œuvres de vingt-huit dessinateurs sont mis en scène à l'initiative de Plantu, caricaturiste au Monde et à l'Express. Le tout est le résultat du projet Cartooning for Peace lancé en 2006 à l'issue de l'affaire des caricatures de Mahomet.


L'exposition Cartooning for Peace, dirigée par Plantu, à la bibliothèque historique de Paris est un succès. Elle est une agréable visite des dessins connus ou méconnus du grand public. Tout en déambulant dans les couloirs de la bibliothèque, nous nous repassons les principaux faits d'actualités de ces cinq dernières années. Le débat sur la publication des caricatures de Mahomet, le dessin des puissants de ce monde, la dictature de grands dirigeants africains. En un dessin, les caricaturistes révèlent des faits que l'on ne souhaite pas étaler par des mots. Un coup de crayon vaut parfois mieux qu'un long discours.

Peut-on caricaturer toutes les religions ?

Soutenue par Koffi Annan, ex-secrétaire général de l'ONU, et appuyée par Bertrand
Delanoë, maire de Paris, cette exposition reflète parfaitement un débat qui reste toujours d'actualité. Peut-on tout dessiner et surtout peut-on caricaturer toutes les religions? Les défenseurs de la liberté d'expression vous diront oui, à juste titre. Certains vous diront non pour des raisons purement idéologiques.

La bibliothèque historique de Paris regorge de dessins satiriques. Quel régal de pouvoir décrypter les messages des dessinateurs. Car derrière chaque dessin se cache une thèse, une vérité. Et le crayon reste parfois la meilleure solution pour admirer les excès de la vie politique et économique.


Infos pratiques :
Exposition Cartooning for peace
Jusqu'au 12 avril à la biliothèque historique de la ville de paris
24, rue Malher, Metro Saint-Paul
Tous les jours sauf le lundi, de 11h à 19h

Publié dans Actualités

Commenter cet article