Orange sport : la chaîne plie mais ne rompt pas

Publié le par Poujal

C'était une des grandes nouveautés du championnat de France de Ligue 1, saison 2008/2009. L'exclusivité du match du samedi soir par la nouvelle chaîne Orange Sport. Diffusés sur le bouquet des chaines TV d'Orange, les matchs de Ligue 1 ne peuvent être que vus que via un abonnement ADSL Orange. Portée devant les tribunaux par Free et SFR, cette exclusivité devait se terminer avant le 24 mars. Pour le moment, le groupe va suspendre la commercialisation d'Orange Sport en attendant le jugement de la cour d'appel.


Orange l'a indiqué vendredi 20 mars dans un communiqué : l'opérateur va suspendre la commercialisation d'Orange Sport, sa chaîne de télévision payante consacrée au sport, entre le 24 et le 31 mars «date à laquelle la Cour d'appel rendra sa décision sur la suspension d'exécution provisoire du jugement du 23 février».  Ce dernier jugement du tribunal de commerce avait poussé Orange à suspendre la commercialisation de sa chaîne Orange Sport. En cause : l'obligation de s'abonner à l'offre ADSL de l'opérateur pour profiter de ces contenus. Le FAI a donc préféré cette solution plutôt que de payer les 50 000 euros d’astreinte par jour s’il ne rendait pas disponible sa chaine aux plaignants Free et SFR.

Le prochain match du samedi sur ma Free box

« Si le 31 mars la demande de suspension de cette astreinte était rejetée, Orange serait dans l'obligation de prolonger l'arrêt de la commercialisation d'Orange Sport jusqu'à la décision de la cour d'appel sur le fond », a précisé l'opérateur. Agressif et généreux lors de l'acquisition des droits sportifs, Orange a eu les yeux plus gros que le ventre. L'obligation de l'acquisition de l'offre ADSL pour pouvoir voir certaines rencontres sportives est une erreur. Dans un contexte de concurrence pour les FAI, ce monopole n'a pas été apprécié par Free et consorts.

Orange a même déclaré que si la décision du tribunal de commerce était confirmée en cour d'appel, sa filiale Orange Sport ne négocierait plus aucun droit sportif. Dans un contexte difficile pour le sport français (aucun club de foot en quart de finale de ligue des champions, un rugby français terne, une élimination prématurée en Coupe Davis, aucune équipe qualifiée pour les phases finales de coupe d'Europe de hand), cet imbroglio n'est pas une bonne nouvelle.

Une baisse d'acquisition des droits de retransmissions

Anticipant la décision de justice attendue, Orange a déjà débuté des discussions avec de s acteurs potentiels. "L’exclusivité pourra être apportée avec d’autres partenaires. En ce moment, nous discutons avec TF1", glisse Xavier Couture. Orange se dit prêt à modifier son approche "si les règles changent"TF1, qui possède déjà de nombreux droits sportifs, a décidé de ne pas faire de folie dans l'acquisition des futures retransmissions de sport. Une baisse d'argent pour le sport français qui n'a pas besoin de ça, tant ses performances actuelles sont ternes.


Publié dans Sport

Commenter cet article

sportif_imbecile 26/03/2009 10:08

C'est un peu le bord... ces histoires de gros sous pour les retransmissions sportives. Je t'avoue qu'à force, je ne sais plus trop qui fait quoi avec tous ces lots partagés...