Marseille où l’art de tout gâcher

Publié le par Poujal

C’est souvent la même chose du côté de la Cannebière. Une certaine année et c’est le côté sportif qui est au plus mal. Une autre saison et c’est l’équipe dirigeante qui se tire dans les pattes. Au final, Marseille est leader de la Ligue 1, déployant un jeu agréable et solide, mais désormais sans entraîneur pour 209-2010. Le motif du départ de Gerets : un non-soutien de la part de l’actionnaire majoritaire de l’OM, Robert Louis-Dreyfus. Si cette brouille peut être préjudiciable pour les 5 dernières journées, elle est surtout  dommageable pour les saisons à venir.


L’annonce était attendue. Le silence de Gerets sur son avenir en disait long sur ses velléités de départ. 1 an et demi après avoir sauvé Marseille d’une saison catastrophique, les amenant au sommet du championnat en cette fin avril, le technicien Belge quittera l’OM en fin de saison. Les déclarations de RLD cet hiver lorsque l’OM connaissait un coup de moins bien ont sensiblement touché Gerets. L’homme est sensible, passionné et entier. Et lorsque l’on ne se sent pas soutenu à 100 % par sa direction, on est dans l’obligation de quitter le navire.


L'interview de Robert Louis-Dreyfus m'a perturbé


Gerets a expliqué son choix : « L'interview de Robert Louis-Dreyfus m'a perturbé. Je ne l'ai pas comprise, je ne parviens pas encore à la comprendre. À mon avis, c'était un signe. Malgré mon travail, il y avait un manque de reconnaissance, de confiance, surtout. Mais je n'en veux à personne, c'est lui qui paie », explique l'ancien Diable Rouge. C'est l'actionnaire qui donne de l'argent, et s'il a envie de faire des déclarations comme il l'a fait, je dois l'accepter. Mais il doit aussi accepter qu'un homme a sa fierté », a notamment lancé Gerets, affirmant que Diouf était « dans une situation impossible » avec « un chef qui veut attendre la fin du championnat ».


Après le camouflet  Jack Kachkar, Robert Louis-Dreyfus se met une nouvelle fois à dos les supporters marseillais. A chaud, les responsables des kops olympiens souhaitaient l’interdiction de stade pour leur actionnaire majoritaire. Un comble pour un club de football. Dans ce contexte antagoniste, l’extra-sportif va continuer à être alimenté jusqu’à la fin de la saison. Or, Marseille est en lutte avec Bordeaux pour le titre de champion de France. Gerets a souhaité annoncer sa décision à son groupe lors d’un entrainement du début de semaine. Ses joueurs, parfois surpris, sont solidaires du technicien belge. Mamadou Niang souhaite aller jusqu’au bout avec son coach : « Le titre, ce serait un superbe cadeau que l'on pourrait lui faire. Nous devons continuer à jouer comme on le fait actuellement ».


OM cherche coach en détresse


Et l’an prochain ? Probablement qualifié pour la ligue des Champions, l’OM va devoir se chercher un nouvel entraineur et peut-être même un nouveau président. Quoiqu’il arrive à la fin de cette saison, Gerets aura réussi son parcours olympien. Elevant le niveau de certains de ses joueurs (Taiwo, Cheyrou, Zenden), Gerets sera regretté. Le prochain entraineur de Marseille commencera son travail dans des conditions terribles. Personne ne lui pardonnera un échec et alors, le Marseille des années Troussier ou Emon pourrait ressurgir. La poudrière est prête à exploser du côté de la cannebière. Et pourtant tout allait bien, c’est ainsi l’histoire de l’OM.

Publié dans Sport

Commenter cet article