Nadal, empereur de la terre battue

Publié le par Poujal

146 victoires pour seulement 4 défaites. C’est actuellement le bilan de Rafael Nadal sur sa surface de prédilection, la terre battue. Des statistiques extraordinaires pour l’Espagnol qui n’a pas perdu un match sur terre en 2009. Numéro 1 mondial, le Majorquin repousse sans cesse les limites humaines. Toujours insatisfait, son mental est aujourd’hui en parfait adéquation avec son jeu : intraitable !

 


Monte-Carlo, Barcelone et bientôt Rome. Rafael Nadal gagne chaque tournoi de terre battue auquel il participe. C’est la surface favorite de l’Espagnol ;  il s’est révélé au grand public grâce à ses exploits de défense à Roland-Garros. Mais aujourd’hui, Nadal  est plus qu’une simple machine de défense, il est désormais un joueur complet. La preuve en témoigne sa victoire à Wimbledon ou ses tournois remportés sur surface dure.


Demandez les avis de Fernando Verdasco, Novak Djokovic ou Juan Martin Del Portro. Tous ces excellents joueurs ont subi la loi de Rafael Nadal sur terre. Agressant ses adversaires sur leurs balles courtes, cherchant à se rapprocher de sa ligne de fond de court, le majorquin cherche toujours à faire évoluer son jeu. Il sait se faire violence quand il le faut et n’abdique jamais. Toujours à la limite de la rupture, le jeune espagnol attaque maintenant aussi bien qu’il ne défend.


Ou est passé Roger Federer ?


Rolland-Garros devrait donc vraisemblablement revenir une nouvelle fois au numéro 1 mondial. Car Roger Federer connait de grosses difficultés à gagner un nouveau tournoi. Actuellement dans une forme descendante, le Suisse voit Djokovic et Murray lui passer devant. L’ex-roi du tennis mondial n’a semble-t-il plus la motivation nécessaire pour revenir au plus haut niveau. La preuve en témoigne ses gros contrats publicitaires et son futur mariage annoncé. La tête et le mental ailleurs, Federer n’a que très peu de chance de gagner le seul grand chelem manquant à son palmarès.


Seul Djokovic pourrait contrer Nadal sur terre. Le serbe, numéro 3 mondial, a titillé le majorquin en finale du tournoi de Barcelone. Actuellement en pleine forme, Djokovic a les armes pour prendre un voire deux sets à Nadal. Pour gagner un match complet, il lui faudra faire déjouer le majorquin. Une tactique déjà amorcée à Barcelone qui se pourrait se répéter en finale à Rome ce dimanche 3 mai. Mais même avant cette finale, Nadal reste bel et bien l’empereur de la terre battue.

 


Publié dans Sport

Commenter cet article

Kadrgon 15/05/2011 19:55


Il serait judicieux d'actualiser les informations !