On joue aussi le titre au rugby

Publié le par Poujal

Le week-end de Pentecôte ne sera pas qu’un week-end de football. Certes, le titre de ligue 1 se jouera lors de l’ultime journée, chose rare dans les années 2000. Les Marseillais et Bordelais seront devant leurs écrans samedi soir à 21 heures, à n'en pas douter. Juste avant ce final, la seconde demi-finale du top 14 aura accouchée d'un deuxième finaliste. Car oui, les quatre meilleures équipes françaises de rugby jouent le Bouclier de Brénus en cette fin de mois de Mai. On l’aurait presque oublié.

 

Qui de Toulouse, Perpignan, Clermont et Paris remportera le titre de champion de France de Top 14 ? Qui succèdera aux Toulousains au palmarès ? Cette question ne passionne pas les médias. Plus occupés à traiter le duel à distance footballistique que s’offre Bordelais et Marseillais, ils oublient la passionnante histoire que se livre les quatre gros du rugby hexagonal. Ces deux demi-finales seront pourtant jouées dans des stades historiques de football : Chaban-Delmas à Bordeaux et Gerland à Lyon. Preuve que le rugby a bel et bien évolué.

 

Toulouse-Clermont, premier round

 

Premier acte ce vendredi soir à Bordeaux. Toulouse, tenant du titre, affronte Clermont dans un match qui sonne comme une revanche pour les Auvergnats. Défaits (20-26) en finale l’an dernier, les Clermontois ont été impressionnants lors de leurs dernières sorties. Ils ont des armes pour lutter face au champion de France. Nalaga, meilleur marqueur d’essai du dernier championnat (18 essais) conclue très souvent le travail de sape que mène le pack d’avant auvergnat toujours difficile à défier. Derrière, Brock James, meilleur marqueur de points, est habituellement décisif. Mais cette équipe n’a pas été remaniée depuis sa défaite de juin 2008. Avantage ou inconvénient ? Les Clermontois auront plus de certitudes après la rencontre. Car de l’autre côté, il y a Toulouse. Sa ligne d’arrière internationale, son jeu rapide et pénétrant, ses deux paires de charnières tout aussi impressionnantes. Favoris de cette demi-finale, les hommes de Guy Novès voudront se racheter de leur élimination prématurée en quart de finale de coupe d’Europe face à Cardiff.

 

Les Perpignanais avancent masqués

 

Le lendemain, Perpignan affrontera le Stade Français à Gerland. Les Perpignanais ont terminé à la 1ère place du championnat lors de la saison régulière. Peu épargné par les blessures, le coach Jacques Brunel, ancien entraineur adjoint de l’équipe de France sous l’ère Laporte, a réussi à motiver l’ensemble du groupe professionnel. Les jeunes pouces ont su suppléer avec brio les cadors que sont Dan Carter ou David Marty. La force mentale des Catalans s’est ajoutée cette année à la force physique qu’on leur connaissait l'an passé. Le Stade Français devra être extrêmement solide pour pouvoir remporter ce match. Pénible quatrième, les joueurs de Max Guazzini peinent à enchainer les bonnes performances. Moins médiatisés que les autres années, les Parisiens ont cependant un bon coup à jouer. Souvent décevants lorsqu’ils sont attendus, les hommes de Dominici savent se sublimer lors des grand rendez-vous. Hernandez et Beauxis restent des joueurs de classe mondiale. Quand l’individuel rencontre le collectif, le match est toujours un spectacle.

 

Les passionnés de rugby trouveront leur bonheur lors de ce week-end. Mais ce sont les amateurs de sports qui adulent cette fin de mois de Mai. Entre Roland-Garros, les demi-finales du top 14 et la dernière journée de Ligue 1, le plateau est de qualité. Chacun vibrera pour son équipe et pour sa discipline, c’est aussi ça le sport.

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sportif_imbecile 04/06/2009 14:28

En tout cas, sacré week en de pentecôte à Bordeaux entre la demi finale, la fête du titre et la fête de la morue. Le pire dans tout ça, c'est que ... j'etais pas là... Rageant...
J'espère que tu as pu profité de la fête.