La sortie de Raymond Domenech fait débat

Publié le par Poujal

Domenech.jpgLa contre-performance de l’équipe de France face à l’Espagne mercredi dernier (0-2) génère de multiples commentaires sur le sélectionneur Raymond Domenech. Apparu sans solutions sur son banc de touche, l’ex-entraîneur lyonnais n’est plus, selon les observateurs, l’homme de la situation. La question de sa succession, amorcée par Jean-Pierre Escalettes, est devenue le leitmotiv du football français.


Qui pour remplacer Raymond Domenech ? Cette énigme posée par Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, trouve tout son sens après les dernières prestations des Bleus. Une chose est certaine, le nouvel entraîneur de l’équipe de France sera nommé avant le début de la Coupe du Monde. « Je ne reviendrai pas dessus, rappelle Escalettes dans un entretien accordé à Sud Ouest. Ce n'est pas mon choix, mais celui du calendrier. Gouverner c'est prévoir, les dates sont là.»


Cette décision suscite la réticence de certains observateurs. Pour Jean-Michel Larqué, « c’est prématuré et catastrophique. On se met dans la situation d'un groupe qui sait que son entraîneur ne le sera plus à la fin du Mondial ». L’ancien capitaine de Saint-Etienne prend l’exemple du PSG de l’ère Le Guen qui n’a plus gagné un match à partir du moment où les dirigeants de Paris ont annoncé aux joueurs le départ de Paul Le Guen. Cet effet boomerang peut-il s’exporter en équipe de France ? Raymond Domenech trouve déjà cette excuse en cas de Coupe du Monde ratée : « Tout ce qui vient de l'extérieur peut perturber, fissurer et amener des failles qui peuvent être préjudiciables pour une compétition qui dure longtemps ».


« La seule chose qui est sûre, c'est que le sélectionneur sera français »


Laurent Blanc en sait quelque chose. Lassé par les rumeurs, il ne souhaite plus s’exprimer sur les bruits de couloirs qui font de lui le favori de la fédération pour prendre le costume de sélectionneur français. L’entraîneur des Girondins s’agace de voir son nom circuler en tête de gondole du rayon des Bleus. «Me voir, m'entendre ou me lire partout… C'est bien simple : je ne me supporte plus !» Alors qui pour remplacer Domenech ? Deschamps, Tigana, Giresse ? Selon le bureau fédéral, aucune décision n’est encore actée. « La seule chose que j'ai dite, c'est que ce serait un sélectionneur français annonce Escalettes. À partir de là, on a établi une longue liste (sic) de 10 ou 12 noms, j'en ai déjà cité quelques-uns. »


La tradition française voudrait que le futur sélectionneur soit désigné conjointement par le président de la fédération et par le DTN. Aujourd’hui le favori de Gérard Houiller semble être Erick Mombaerts, actuel coach des espoirs français. Alain Boghossian, champion du monde 1998 et adjoint de Domenech, pourrait épauler l’ancien entraîneur de Toulouse. Un tandem surprise alors que Mombaerts n’a gagné qu’un titre de champion de D2 et que Boghossian reste un novice. « Cela sera quoi qu’il arrive un choix politique » rappelle Emmanuel Petit, champion du monde 1998. Et pendant ce temps, la France prend une leçon de football par l’Espagne. « Il aurait fallu changer le sélectionneur après le fiasco de l'Euro 2008 explique Rama Yade, secrétaire d’Etat au sport. Et le juger sur des résultats qui n'étaient pas bons ». Juger Domenech, c’est devenu le quotidien des Français. Son successeur peut se préparer.

Publié dans Sport

Commenter cet article

Nicolas 20/03/2010 06:35


Salut,
Votre blog est pas mal du tout c'est sympa le contenu continuez comme ça.
Je suis graphiste depuis septembre arrivé à Montréal je vous invite à jeter un oeil à mes quelques créa à cette adresse : http://www.nicolaslizier.com/
Il y a aussi une nouvelle communauté qui a vue le jour son nom : Créa'arts graphique
vous y êtes bienvenue.
A bientôt
Nicolas au Canada