Les médias se sont-ils acharnés sur Julien Dray ?

Publié le par Poujal


Julien Dray, député socialiste de l'Essone, a connu quelques problèmes personnels en cette fin d'année 2008. L'ex porte parole de Ségolène Royal a fait l'objet d'une enquête préliminaire ouverte le 10 décembre par le parquet de Paris pour abus de confiance. Révélée par le journal Le Parisien, l'affaire fut relayée par tous les médias français. Trop amplifiée selon Julien Dray qui parle "d'un acharnement médiatique".



Suspecté de mouvements de fonds douteux à partir de comptes de l'association SOS Racisme et de l'organisation lycéenne FIDL, Julien Dray n'a pas eu, selon lui, "la présomption d'innocence qu'il méritait". C'est pour cela que le député a décidé de porter plainte contre X pour violation du secret professionel. Ereinté par les critiques, le socialiste est soupçonné d'avoir détourné de l'argent pour s'en servir à des fins strictement privés. Deux de ses collègues de l'association SOS Racisme sont suspectés des mêmes détournements.

Enquête mais pas de mise en Examen.

Les médias se sont relayés pour dénoncer l'affaire. Condamné par la plupart des canards, Julien Dray doit être présumé innocent, comme n'importe quel français. Mais cette affaire touche la classe politique socialiste, critiquée et bousculée par la population française. C'est un homme élu par le peuple français donc il doit rendre des comptes à ses électeurs. Sa vie privée ne doit pas être divulguée et selon certains, ses affaires associatives n'auraient pas du être ébruitées. Oui mais l'on parle quand même d'un éventuel détournement d'argent. Alors si les journalistes, bloggeurs n'en parlent pas, qui en parlera ?

Pendant trois à quatre jours, Julien Dray a fait la une des JT. Certes, les chaines d'info en continu ou les radios comme France Info n'aide pas Julien Dray "dans sa présomption d'innocence". Sa montre de 150 000 francs elle aussi suspecte et achetée, selon certaines révélations de journalistes, avec l'argent de SOS Racisme, a contribué à l'acharnement médiatique de ces derniers jours. Peu soutenu par la direction du Parti Socialiste, Julien Dray voit "ses amis politiques" se détourner un à un de son cercle privé.

Attendons les résultats de l'enquête avant de tirer toute sortes de conclusions. Mais les médias ont joué leurs rôles d'informateurs. Certains ont abusé de ce pouvoir mais d'autres abusent de leurs statuts politique. Ainsi va la France...




Publié dans Actualités

Commenter cet article